Emanuella à l'accueil

 

Une piscine de l'hôtel Awali

 

La plantation de Thé de Bois Joli

 

C'est Noël pour les enfants du personnel !

 

Les tortues géantes du parc animalier de Mascaraigne

 

Le Lagon derrière les fleurs de frangipanier

 

Au "Flamboyant", avec Shevanee

 

Un flamboyant

 

Didier, notre chauffeur/guide

 

 

Retour à l’Île Maurice

 

Avec les évènements liés au terrorisme, les contrôles de police furent plus longs que d'habitude. 

11 H 15 de vol entre Paris et Port Louis, la Capitale de l’Ile Maurice.

Vol avec un Airbus 340 d’Air Mauritius, inconfortable, tant les fauteuils sont serrés. J’avais en mémoire le vol retour de Maurice à Paris par Air France 3 ans auparavant et je craignais un incident du même type où le personnel demandait un médecin en pleine nuit. Je m’étais présenté et avais assisté une personne malade après avoir montré tous les documents nécessaires attestant de ma qualité de médecin. Seul médecin à s’être manifesté sur les 380 passagers. Le personnel a été soulagé de ne pas avoir eu à atterrir au Kenya et m’a prié de rester auprès de la malade jusqu’à l’atterrissage jusqu’à CDG. J’ai reçu par la suite une simple lettre du DRH d’Air France me remerciant  simplement, d’avoir assuré mon rôle de médecin, sans aucune compensation ni immédiate, ni dans la perspective d’un autre voyage. L’on s’étonnera qu’ensuite, il n’y ait pas de médecin volontaire en cas de nécessité… Chers confrères, à Bon Entendeur, Salut !

La chaleur tropicale 29* C nous attendait à l'aéroport  SSR (Sir Seewoosagur Ramgoolan) près de Mahébourg dans le SE de l'Île ,  ainsi que le taxi qui nous mènerait en 45 mn jusqu’à l’hôtel « Awali Héritage » à Belombre. (Sud de Maurice).

Un accueil au tambour, (au sens propre) nous souhaite la bienvenue.

L’hôtel a un aspect exotique avec ses toits couverts de palmes, il est situé au bord de la mer, et agrémenté de plusieurs piscines.  Les chambres sont placées dans plusieurs petits immeubles de 2 étages répartis sur le site.

On nous invite à nous restaurer, le temps de préparer les chambres que nous devions occuper dans l’après-midi.

Une hôtesse nous fait ensuite visiter un magnifique SPA, et nous indique les installations sportives (Tennis, salle de fitness, jeux divers et vélos mis à disposition), dont nous avons ensuite beaucoup profité, un terrain de Golf 18 trous, la boutique commerciale, le service d’accueil…

Cette fois-ci nous sommes 3 couples. Le voyage a été initié par nos amis Christian et Claudette qui ont choisi le lieu de vacances, et l’hôtel avec bonheur.

Nous avons été conquis par la gentillesse du personnel toujours très attentif à nos moindres besoins, par le confort des chambres, spacieuses, et très bien agencées.

En comparant la région Nord et la région Sud, je donnerais plutôt ma préférence à la région Nord, certes un peu plus chaude car moins ventée, mais beaucoup plus fleurie en ce début d’été austral.

Le long de la barrière de corail, dans le Sud, le courant marin est assez fort, mais les fonds sont splendides et la balade avec masque et tuba est vraiment à recommander.

L’hôtel se charge des balades à bord de petits bateaux avec chaque fois, 2 personnes chargées de nous accompagner et de surveiller les baigneurs au large.

En supplément nous avons également utilisé les services de l’hôtel pour une excursion en bateau : on longe la côte vers le Nord, dépassant Morne Brabant au-delà de la barrière de corail pour voir les dauphins et nager parmi eux. Depuis le large, on peut remarquer de très nombreux hôtels bien intégrés dans le paysage côtier, au pied du Morne.

Ayant réussi à contacter à nouveau le Taxi Summertimes  qui nous avait accompagné 3 ans auparavant, Didier que nous avons retrouvé avec le plus grand plaisir, nous a piloté jusqu’à Cure-Pipe petite halte au marché des Quatre Bornes. Il nous a ensuite conduits jusqu’aux plantations de thé de Bois Joli, à Saint Aubin, où nous avons pu visiter la distillerie de rhum, la culture des Anthuriums, et de la vanille, puis au Grand Bassin, lieu de pèlerinage hindou réputé rassemblant chaque année 300000  pèlerins venus de partout. Enfin le parc zoologique des Mascaraignes, avec ses énormes tortues terrestres, les crocodiles, les Iguanes, les singes…

Les principales ressources de l’Îe Maurice sont le textile, le tourisme et la canne à sucre. Accessoirement le thé, la pêche…

Didier nous a conseillé un restaurant à Cure-Pipe, « Les Flamboyants » où l'accueil réservé par Shevanee, son père et un personnel toujours très attentionné, a été particulièrement chaleureux.

La visite des Terres des Sept Couleurs,à Chamarel, a dû être annulée, car la pluie récemment tombée, ne nous aurait pas permis de voir la féerie du lieu. Ce sera pour une prochaine fois.

Il faut savoir que 70% de la population est à majorité hindoue, 27% créole, 2% franco-mauricienne.

Ces populations cohabitent sans problèmes. L’atmosphère est douce, sereine, prévenante et accueillante.

Les saveurs mauriciennes empruntent beaucoup aux saveurs indiennes…Mais aucun problème d’adaptation car l’hôtel met plusieurs restaurants à disposition et le choix est large pour trouver un repas apprécié.

Pendant 2 semaines, les soucis envolés! le stress des attentats perpétrés en France durant toute l’année, évènements épouvantables que les personnes vues à Maurice suivaient de près avec effroi et incompréhension.

Hélas, dès le retour, les  mêmes problèmes....

Vivement nos prochaines vacances à Maurice !

Merci à tous ceux qui ont contribué à rendre ce voyage remarquable.

 

 

 

I le maurice 2015 1  Voir sur Google Earth:

"Hôtel héritage Awali, Belombre,Île Maurice"